Articles - Tests

Fermer Ampli-Tuners

Fermer Amplificateurs

Fermer Apogee

Fermer Casques

Fermer Conseils

Fermer Câble secteur

Fermer Câbles Modulation

Fermer DAC

Fermer Disques-Musique

Fermer Dématérialisation

Fermer Enceintes

Fermer Fidetech

Fermer Grand système

Fermer Historique

Fermer Lecteurs CD

Fermer Liste amp à tube

Fermer Matériel de rêve

Fermer Optimisation

Fermer Platines vinyles

Fermer Préamplificateurs

Fermer Stereophile

Fermer Systèmes de référence

Fermer Threshold

Fermer Tubes et divers

Fermer Tuners

Technique

Fermer Accessoires

Fermer Connecteurs

Fermer Câble secteur

Fermer Câbles HP

Fermer Câbles Modulation

Fermer Optimiser votre Threshold

Fermer Réparation de votre équipement

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
27 Abonnés
Webmaster - Infos
DAC - Counterpoint DA-10 convertisseur avec carte Rapture Premium 24 bits / 196 kHz

1-.Un peu d'histoire :



Le convertisseur COUNTERPOINT DA-10 a été introduit en 1991, et son architecture était alors très particulière, en ce sens qu'il était composé d'une carte "mère" principale, sur laquelle venait s'enfichait une carte de conversion proprement dite.
L'objectif était d'assurer une évolutivité en ces temps où le numérique progressait très vite.


DA10_front.jpg

Cette architecture lui permettait de disposer de nombreuses entrées numériques, les connecteurs d'entrée étant au standard BNC (mieux adapté aux signaux numériques) et non RCA (des adaptateurs étaient fournis). Une entrée optique ST existait en option.

Il existait à l'époque 3 cartes de conversion, la plus réputée (et aussi la plus chère) étant celle qui utlisait un convertisseur "Ultra-Analog 20400" 20 bits, le même qui était utlisé (mais doublé) dans les célèbres convertisseurs SONIC-FRONTIER SFD-2 qui étaient de sacrées références à cette époque.

L'étage de sortie était entièrement à composants discrets thermo-régulés par des radiateurs passifs.
Il possédait une alimentation soignée avec 2 transformateurs différents pour les sections analogique et numérique, et une multitude de capacités de filtrage de petite valeur (plutôt que 2 ou 3 grosses), ce qui est sensé assurer un meilleur régime impulsionnel. Les transformateurs sont découplés du chassis proprement dit par des silent-blocs.

Testé par Stereophile, il fut modestement classé dans la catégorie "class C", ce qui n'est pas si mal, et fit une brillante carrière en Europe, la concurrence étant à ce moment là, soit beaucoup plus chère, soit nettement moins fiable.

En 1998, Counterpoint a eu des problèmes avec ses banques, mais des problèmes non financiers: il s'agitssait de différends "politiques", mais les finances de Counterpoint étaient saines. Cependant, Couterpoint dû rendre les armes, et en 1998 la société disparût.

La société, oui, mais pas ce qui en faisait l'âme, à savoir son Concepteur Mike ELLIOTT, l'équivalent de Nelson PASS chez THRESHOLD (aujourd'hui chez PASS LABORATORIES).

Mike ELLIOTT a aujourd'hui fondé sa propre société, ALTAVISTA AUDIO, mais continue d'assurer le SAV et surtout fournit des upgrades pour la quasi totalité des produits Counterpoint: amplis, préamplis et convertisseur DA-10.


C'est ce dernier, complètement upgradé, que nous allons passer en revue.
 

N° de série de l'appareil testé: 8D197
Testeur: Nounours
Source: Drive Counterpoint DA11 et Wadia 850
Cable digital: Kimber Illuminati D-60
Préamplis: Threshold T2 et Jadis JP-80MC
Câbles de Modulation: Signal Cable Silver Resolution Reference et Siltech 04-80S
Ampli: Threshold SA/3.9e classe A, Krell KSA-50 mkII
Enceintes: THIEL CS-2.0 et Apogee Diva
Câble HP: MIT T2, Element Cable et Siltech LS2-090
Prix public: upgrade complet environ $2.000 en direct de Altavista Audio
Accessoires: cônes Euphonia D-30




2-.Qu'est-ce qui est changé avec l'upgrade ?




Et bien... presque tout ! Mike ELLIOTT propose en effet une liste d'upgrades très complète comme à son habitude, où l'on finit par ne conserver quasiment que le coffret d'origine ... au demeurant très beau.

Jugez plutôt:
  • changement complet de l'alimentation (condensateurs, transformateurs et régulateurs)
  • changement du circuit receiver d'entrée
  • changement de la carte convertisseurs par des 20 bits / 192 kHz (voir détail plus loin)
  • changement des étages de sortie, intégrés à la carte
  • changement des connecteurs d'entrée
  • changement des connecteurs de sortie, possibilité de sorties symétriques XLR.
  • amortissement mécanique de la carte mère
bref, il ne reste plus grand chose d'origine à part le coffret lui-même ! Il s'agit d'un convertisseur totalement nouveau, et c'est ce que nous allons détailler maintenant.

Ceci transforme le DA-10 en un convertisseur sachant traiter du 24 bits / 96 kHz (tout en ayant une carte de conversion sachat traiter intrinsèquement du 24 bits / 192 kHz. Incroyable pour un appareil créé en 1991...


3-.Le changement d'alimentation.

3-a-.le changement des transformateurs.
Mike ELLIOTT propose le changement des transformateurs d'origine par des transformateurs toroïdaux PLITRON, excellents s'il en est. Je ne peux pas vous montrer une photo de ceux-ci, car, hélas mille fois hélas, j'ai oublié de les mettre dans la liste des upgrades lorsque j'ai renvoyé mon DA-10 aux USA pour être upgradé.
Cela étant, croyez-moi, le reste du travail réalisé s'entend !

3-b-.changement des condensateurs d'alimentation.

Tous les condensateurs d'origine sont désoudés et remplacés par des condensateurs NICHIKON-MUSE.

DA10_PS_Nichikon_Muse2.jpg

L'alignement des nouveaux condensateurs d'alimentation NICHIKON-MUSE.



et il y en a plus de 50 !...

Certains régulateurs sont aussi changés ou adaptés, car la nouvelle carte de conversion a des exigences bien supérieures en matière de courant... Elle ne fonctionne pas correctement (du souffle peut apparaître) si l'alimentation n'est pas upgradée.

Voici les NICHIKON-MUSE vus de dessus avec les régulateurs d'alimentation juste au dessus, fixés à leur radiateur en "U":

DA10_PS_Nichikon_Muse_capacitors.jpg

Les condensateurs NICHIKON-MUSE et les régulateurs fixés à leur radiateur en "U".


Voici une vue d'ensemble de la nouvelle alimentation:



DA10_new_Power_Supply.jpg


A noter l'excellence du travail réalisé: soudures parfaites, pas la moindre trace: on dirait qu'ils ont toujours été là et que rien n'a été touché !


3-c-.Le changement du Receiver d'entrée des étages numériques.

A l'époque de sa construction initiale, le seul circuit Receiver d'entrée disponible chez Crystal était le CS-8412: il équipait donc tous les convertisseurs en ayant besoin. Ce circuit ne savait traiter que du 16 bits / 44.1 kHz, le standard CD.

Le DA-10 ayant été conçu avec un volonté de permettre l'upgrade futur de ses circuits, ce 8412 était installé sur un support (comme beaucoup d'autres circuits), et donc peut être facilement ôté.

Quelques années plus tard, Crystal a sorti un nouveau circuit, le CS-8414, compatible pin à pin avec le 8412, mais au format CMS ! Mike ELLIOTT a donc eu l'idée de fabriquer un petit support (marqué ARIES sur la photo) sur lequel le 8414 est soudé et qui peut s'enficher en lieu et place du 8412.


DA10_Receiver_8414.jpg

Le nouveau Receiver d'entrée Crystal CS-8414, 24 bits / 96 kHz.



Ce nouveau CS-8414 est capable de gérer du 24 bits / 96 kHz. Il est installable par l'utilisateur lui-même, et même si vous ne réalisez aucun autre upgrade, le simple remplacement du 8412 par le 8414 transporte le DA-10 dans un autre monde !
J'en ai fait moi-même l'expérience, puisqu'avant d'envoyer mon DA-10 pour un full upgrade aux USA, j'avais commandé et installé moi-même le 8414 pour la somme dérisoire de $­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­150. Tous ceux qui ont encore un DA-10 devrait faire cet upgrade immédiatement...

Signalons enfin une toute petite limitation: la carte de conversion qui sera décrite ci-après permettrait au DA-10 de traiter du 24 bits / 192 kHz, mais le 8414 est limité à 96 kHz: ce n'est absolument pas gênant puisqu'aucune source numérique de délivre du 24/192 aujourd'hui, même les DVD-A sortent au mieux en 24/96 (souvent moins que ça).
Il existe un modèle au dessus du CS-8414 qui sait traiter du 24/192, mais il n'est pas compatible pin à pin avec le 8412, et son installation serait très complexe.


3-d-.La nouvelle carte de conversion Rapture Premium 24 bits / 192 kHz.

La nouvelle carte Rapture existe en 2 versions: "normal" et "Premium", la différence se faisant au niveau du prix dû à la qualité des composants utilisés: c'est la meilleure (Premium) qui est passée en revue ci-après.
Cette nouvelle carte s'enfiche à la place de l'ancienne, tout ayant été prévu à l'époque au niveau des bus d'E/S pour traiter des formats supérieurs au 16 bits / 44.1 kHz du format CD natif.


DA10_Rapture_Premium.jpg

La nouvelle carte de conversion Rapture Premium 24 bits / 192 kHz



Cette nouvelle carte est de dimensions à peu près identiques à la précédente, ce qui est possible car la plupart des composants modernes sont au format CMS, et donc plus petits que les précédents.
Les fils qui partent de la carte sont les sorties analogiques: ils alimentent directement les connecteurs de sortie XLR (via des condensateurs spéciaux que nous verrons plus loin), puisque les étages de sortie d'origine sont by-passés par la nouvelle carte, et les nouveaux étages de sorties font appel à des amplis d'instrumentation en composants discrets Burr-Brown OPA 627, bien plus performants que les étages d'origine.

3-e-.La nouvelle carte Rapture Premium en détail:

Mike ELLIOTT a employé les meilleurs composants actuellement disponibles sur le marché, et ce à quasiment tous les niveaux.
Le convertisseur en 1er lieu, désormais bien "drivé" par le CS-8414 avec beaucoup moins de jitter que la daube 8412, est un CRYSTAL CS-4396-KS 24bits / 192kHz. Le choix de ce modèle a été fait après avoir écouté comparativement tous les convertisseurs du marché, que ce soit des Crystal ou des Burr-Brown.


DA10_CS-4396-KS.jpg

Le nouveau convertisseur Crystal CS-4396-KS 24bits/192kHz



 

Mais ce n'est évidemment pas tout: le choix des composant qui entourent ce 4396 a lui aussi été très soigné. On trouve ainsi les magnifiques condensateurs BLACK-GATE (en rouge) sur la photo ci-dessous,


DA10_Black_Gate.jpg
Les condensateurs audiophiles BLACK-GATE sont nombreux...



 

et mieux encore, ils sont en compagnie des condensateurs BLACK-GATE NX (repérables à leur couleur bleue en plus du signe "NX"), voir photo plus loin.

Les résistances utilisées sont ce qui se fait de mieux sur le marché actuellement: des VISHAY "Naked" Bulk Metal", mais leur tarif est dissuasif et ne sont que très rarement utlisées en raison de leur impact sur le prix de revient.

DA10_Black_Gate_NX.jpg

Consensateurs BLACK-GATE et BLACK-GATE NX, Résistances VISHAY "Naked" Bulk Metal.



Les étages de sortie font appel à des amplis d'instrumentation BURR-BROWN OPA627 en boîtier rond TO99 visible ci-dessous entre les 2 condensateurs BLACK-GATE rouge:

DA10_Vishay_resistors.jpg

Un des amplis BURR-BROWN OPA627 sous les résistances VISHAY, entre les 2 condensateurs BLACK-GATE rouges.



Il est évident qu'avec de tels composants, la musicalité, nous le verrons, n'a rien à voir avec le modèle d'origine...

Les sorties disponibles sur la carte sont à la fois asymétriques RCA et symétriques XLR.
En RCA, les sorties se font directement depuis la carte, c'est-à-dire que les connecteurs RCA de sortie sont directement reliés à la carte.
En XLR, si l'upgrade demandé inclus l'option connecteurs XLR, la sortie de la carte utilise 4 gros condensateurs audiophiles DYNAMICAP-E (1µF - 425 V chacun) directement soudés aux connecteurs XLR:

DA10_Dynamicap_E.jpg

Les condensateurs XLR de sortie DYNAMICAP-E


3-f-.Les connecteurs XLR de sortie.

Ces connecteurs XLR sont installés sur le chassis spécialement percé pour l'occasion:



DA10_XLR_output.jpg

Les connecteurs XLR de sortie spécialement installés par perçage du chassis.




3-g-.L'amortissement de la carte mère.

Sous toute la suface de la carte mère, soit l'ansemble de l'espace, du matériau antivibratoire est inséré entre la carte mère et le fond du chassis.



4-.La musicalité.

Le DA-10 upgradé a été écouté sur nos 2 systèmes de référence cavec les éléments suivants:
Système 1:
Drive COUNTERPOINT DA-11, Préampli THRESHOLD T2, Ampli THRESHOLD SA 3.9e, enceintes THIELS CS2 et caisson de grave sur mesure à base d'AUDAX PR330M0 coupé à 55Hz, câble digital KIMBER Illuminati D60, câbles de modulation Argent SIGNAL CABLE Silver Reference en RCA (EICHMANN Silver Bullet) et XLR (NEUTRIK), câbles secteurs sur mesure.
Système 2:
WADIA 850, Drive COUNTERPOINT DA-11, câble digital KIMBER illumintai D-60, Préampli JADIS JP-80MC, Ampli JADIS JA-60, Ampli THRESHOLD SA 3.9e, enceintes APOGEE Diva, câbles SILTECH 04-80S Argent en RCA exclusivement, câble de HP SILTECH LS-090 argent.

Vous vous en doutez, il ne peut pas y avoir photo avec le convertisseur d'origine, puisqu'à part le coffret, tout est changé !
Mike ELLIOTT recommande un rôdage de minimum 300 heures: c'est certes indispensable, mais à peine déballé, vous savez que vous avez changé d'appareil !
Ca marche très très fort, avec un sens du rythme et une vie bien présents, une articulation entre les notes que le CD me semblait ne jamais pouvoir donner !

Le WADIA 850 a été tout simplement ridicule: il faut aller chercher d'autres compétiteurs pour approcher le DA-10.
A noter que ces écoutes comparatives ont, une fois de plus, confirmé l'excellence du préampli JADIS JP-80MC et enceintes APOGEE DIVA.

La conclusion qui fut la notre après delongues écoutes, est que ce DA-10 est le 1er convertisseur que nous écoutons qui mérite le qualificatif de totalement ANALOGIQUE. Il a toutes les qualités des grands convertisseurs (Wadia 9, etc...) mais contrairement à eux, il n'a absolument aucune agressivité numérique, rien qui permette de détecter un côté digital dans sa reproduction.

La dynamique est à couper le souffle, la reproduction est très raffinée, très juste: vous êtes au concert. Nous pensons que c'est seulement parceque ce DA-10 est tarifé via un upgrade qu'il peut atteindre ce niveau qualitatif pour un prix aussi raisonnable: le tarif de l'upgrade ne peut en aucun cas être comparé au prix d'un produit neuf, puisque les marges de tous les intermédiaires sont absentes, tout comme les coûts marketing !

Florent et moi pensons donc que, lorsqu'il est utilisé sur ses sorties RCA et seulement dans ce cas (voir "update important" plus bas), ce merveilleux convertisseur mérite la récompense suprême:

TL_5stateart.jpg
Réference mondiale lorsqu'il est utilisé en sortie RCA


Prochaines écoutes:
-sur le système 1 avec cette fois-ci des amplis plus musclés: des blocs mono THRESHOLD SA 6e, 125W pure classe A, 50 ampères de capacité en courant en continu...
-sur le système 2 avec là aussi les monstres que sont les SA6e, et aussi en bi-amplification passive avec SA6e et SA3.9e, ainsi qu'avec deux SA 3.9e.

Enfin, nous devrions pouvoir bientôt comparer le DA-10 aux meilleurs convertisseurs du moment: EMMLABS et THETA...
Pour mémoire, un convertisseur EMMLABS s'affiche à 10.000€ seul: il battra peut-être le DA-10 upgradé (à peine 2.000€) mais il perdra, c'est certain, le rapport musicalité/prix !

Il et pour nous certain que le DA-10 full upgradé par Mike ELLIOTT n'a actuellement aucun concurrent à pusieurs fois son prix.

Si vous trouvez un convertisseur du commerce qui à 4 fois le prix de l'upgrade fait aussi bien que ce DA-10, je vous invite au restaurant : c'est tout bonnement impossible, les convertisseurs neufs du commerce étant tous très chers au vu de ce qu'il y a "dans la boîte" ! à bon entendeur...

Note importante: Ce DA-10, bien que bénéficiant d'un (musicalement efficace) amortissement interne sous toute la surface de la carte mère est (comme tout maillon ou presque) sensible à la surface sur laquelle il est posé, ainsi qu'à son découplage vibratoire et au cordon secteur utilisé, même si les résultats d'écoute sont dans tous les cas exceptionnels. Les différences sont très subtiles mais existent malgré tout; elles portent sur le sens du rythme et sur quelques micro-détails qui peuvent être être révélés.
Plusieurs essais sont actuellement en cours: socle en granit ou en bois, cones de découblage rigides ou pas, à bille ou sans, masse posée sur le dessus ou pas. Les comparaisons et la détermination du meilleur choix sont longues et la conclusion ne sera pas établie avant l'été 2007.

* Update important *:

Ce merveilleux convertisseur dispose de sorties RCA mais aussi XLR si l'option est demandée lors de l'upgrade. Nous avons comparé les deux sorties avec le même câble de modulation argent(Signal Cablr Silver Resolution) équippé de connecteurs au dessus de tout soupçon (EICHMANN Silver Bullet pour la version RCA et NEUTRIK pour la version XLR).
Nous avons également vériféi nos conclusions avec le redoutable SILTECH 4-80S et avec un autre préampli de course, JADIS JP 80 MC.

La conclusion est sans appel: les sorties RCA sont meilleures que les XLR, et de très très loin !
Elles offrent infiniement plus de dynamique, de transparence, de justesse, et surtout l'impression que l'orchestre est "dans la pièce". Il n'y a vraiment pas photo.

Pourquoi ? nous pensons que cela est dû au fait que les sorties RCA arrivent directement de la carte convertisseur, alors que les sorties XLR passent au travers de condensateurs certes excellents (DYNAMICAP-E), mais en plein sur le trajet du signal (impossible de faire autrement).
En conséquence, les sorties RCA redonnent une vie et un présence que les sorties XLR effacent (certes le résultat demeure meilleur que la majorité des appareils, mais loin de la qualité des sorties RCA).
A bon entendeur....


* Update de Janvier 2013 *:

Nous avons appris il y a quelques mois, que Mike ELLIOTT et par conséquent ALTAVISTA AUDIO, arrête définitivement son activité. Les raisons sont expliquées sur la page d'accueil du site, mais au-delà de ces raisons, Threshold Lovers tient à rendre hommage à ce concepteur qu'est Mike ELLIOTT, appartenant à la petite famille des designers de génie comme Nelson PASS, COLLANGELO, Mark LEVINSON, et quelques autres.

Mike avait toujours eu l'honnêteté intellectuelle d'être passionné par son métier, loin des calculs exclusivement marketing de l'immense majorité des fabricants modernes. Il recherchait la qualité musicale comme beaucoup trop de maisons de disques l'ont hélas oublié.

Le monde la HiFi (la vraie) va mal, tout le monde le sait, l'âge d'or est derrière nous, mais que ceux qui possèdent des « pépites » comme ce DA-10 full upgrade, SA-5000 ou autre les gardent précieusement: je ne crois pas que les produits chinois actuels fassent encore parler d'eux dans 20 ans... Quant au SAV il est toujours assuré par les passionnés ou artisans référencés sur cette page.

Bon vent Mike, et merci pour tout. Nous te souhaitons tout le meilleur !

Theshold Lovers . com - Webmaster.


Article rédigé par: Nounours ("Nounours18200" sur le Forum).

Date de création : 03/02/2007 @ 22:24
Dernière modification : 12/01/2016 @ 19:41
Catégorie : DAC
Page lue 37682 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°3 

par Nounours le 01/05/2009 @ 10:17

Hi egay,

 

Sorry for my late reply, but I have just found your message...

I do confirm that the RCA outputs are much (much) better than the XLR ones: the difference is huge and obvious, and you will never use the XLR outputs after having lessoned to the RCA ones. I believe that it is because the RCA outputs are direct from the DAC card.

Regarding the sound quality on the normal CDs, I give you the first thing that came to our mind when we lessoned to the upgraded DA-10: "this device is incredibly analogic !". Period. There is nothing digital in it: the music simply flows out of the box, it is pure with no stress: liquid.

One more thing: since the review I have changed the RCA outputs connectors for the AudioNote Silver, and it is not a success: if you try to upgrade the RCA connectors, you must use copper based connectors, such as the excellent Canare for example (the ones used by Mike ELLIOTT in its upgrade). This summer, the RCA connectors will be replaced by some "state of the art" copper based connectors, and a review update will posted on this site. The listening difference we can ear by changing the RCA connectors demonstrates the incredible quality of this DAC...

Nounours


Réaction n°2 

par egay le 22/11/2008 @ 02:18

hi nounours!
EXCELLENT REVIEW!e
like those in audio magazines (less the 'paid' superlativesl)
 
this was a very timely chance for me to find this well-made, personal review because i am on the verge of acquiring this DAC... yes it's old but the marquee is a kind of assurance that it is indeed an fine product that deserves to be in my listening room...and your effort reinforced that personal belief!
 
one clarification re: XLR vs RCA
i would normally expect that the balanced outs would be more dynamic than the SE outs but your observation is totally opposed: did you really believe it is because of those caps? wouldn't have Mike E thought of their detrimental effect on the SQ?... of course, that'll save me some $$ if i skipped that possible upgraded
 
another re: upsampling/upsampled
the upgrade path is to have the DAC process 24/96.  i have a Wadia 6 and it runs (well, used to) the normal CD, no upsampling; now i have a CEC TL51XR that upsamples to 192... i still prefer the non-upsampled SQ.  in the DA-10 upgrade, what exactly did it do to the sound quality of our normal CDs?  can you explain a bit more?  i am not a digital guy but more of the LP-guy, but i am a music-lover, toon
 
again, thanks for this excellent work!
keep it comin!
 
regards from Manila!
egay
 

Réaction n°1 

par stefano le 27/09/2008 @ 11:19

I've too listened to da10 modified by Mr. Elliot (even if not with "all" the upgrades you mentioned) and I found it marvellous.

But what about comparisons with the best out there ?

I was waiting for your comments !

 

Stefano

Horloge
Pays
Connexion...
 
Liste des membres Membres : 695

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membres en ligne :
  Anonymes en ligne : 10

Total visites Total visites: 1566547  

Ip : 54.146.59.51

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^